Panels coordonnés > Marché de l'enseignement supérieur

Marché de l'enseignement supérieur

Panel coordonné par Léonard Moulin et l'équipe du séminaire ACIDES


Dans ce panel, nous proposons de porter un regard socio-économique sur les trajectoires dans l'enseignement supérieur.

Cette question peut être abordée à partir de la thématique des inégalités. D'une part, les milieux d'origine des élèves et étudiant-es conditionnent leur choix et leur parcours, reproduisant une domination scolaire (Palheta, 2012). D'autre part, ces choix et parcours scolaires impactent les situations sociales des ancien-nes étudiant-es, à travers le marché du travail bien sûr (Giret et Issehnane, 2012), mais également de façon moins immédiate par les capitaux culturel et social que les études permettent de constituer. La conception de l'étudiant acteur de son parcours renvoie aux enjeux de la réussite scolaire, de la lutte contre les inégalités scolaires ou encore l'orientation « subie » (que l'élève n'aurait pas vraiment choisie). Ainsi le choix éclairé doit participer à la réduction des inégalités des parcours scolaires, et permettre de combattre également le sentiment de discrimination à l'école, qui se concentre sur la procédure d'orientation (Brinbaum, Chauvel et Tenret, 2013).

Les professionnels jouent un rôle important tout au long du parcours dans le secondaire, celui de sélectionner les élèves qui se dirigent vers la voie générale et technologique à partir du principe d'anticipation des risques d'échec scolaire ultérieurs. Certaines situations mettent les professionnels au cœur des contradictions de l'action éducative, soit entre une approche libérale de l'orientation et les contraintes des parcours scolaires hiérarchisés (offre de place, sélection des élèves, Chauvel, 2012) : l'action des professionnels et les effets des dispositifs de lutte contre les inégalités ou d'accompagnement à l'orientation a peu été exploré du côté de l'enseignement supérieur.

Les parcours étudiants sont également déterminés des institutions de l'enseignement supérieur, tout en étant largement constitutif, dans la mesure où la population scolaire est l'un des éléments déterminants de la « qualité » d'un établissement (Issehnane et Sari, 2013). Nous analyserons donc les mutations de l'environnement économique de l'enseignement supérieur, en mutation rapide dans l'OCDE depuis une vingtaine d'année (Boulet, 2013) et, plus récemment, en France (Laval, Vergne, Clément et Dreux, 2012 ; Flacher, Harari-Kermadec et Moulin, 2012). Cette co-détermination de la « qualité » des établissements et de la composition sociale de leur population étudiante rend particulièrement décisive l'attention portée aux représentations des étudiant-es et de leurs familles (Le Breton et Harari-Kermadec, 2013). Les mécanismes de formation de ces représentations font l'objet de politiques publiques mais subissent également les effets d'initiatives de chefs d'établissement (Blanchard, 2012 ; Casta, 2012).

 

  • Blanchard Marianne, 2012, Socio-histoire d’une entreprise éducative : le développement des Écoles supérieures de commerce en France (fin du XIXe siècle - 2010), Thèse de doctorat, EHESS.
  • Boulet Elsa, 2013, « La marchandisation de l’unversité à l’oeuvre. Le cas de l’université de Ghimwall, en Angleterre », Mémoire de Master, Université Paris 4.
  • Le Breton Morgane et Harari-Kermadec Hugo, 2013, « Engagement décennal ou endettement étudiant ? Les bi-admis ENS Cachan/HEC face au choix de leur école et de leur carrière », Revue française de pédagogie, vol. 184.
  • Brinbaum Yaël, Chauvel Séverine et Tenret Élise, 2013, « Quelles expériences de la discrimination à l’école ? Entre dénonciation du racisme et discours méritocratique. », Migrations société, n° 147, p. 97‑109.
  • Casta Aurélien, 2012, Le financement des étudiants en France et en Angleterre de 1945 à 2011 : le student finance, l’award et le salaire étudiant et leur hégémonie, Paris 10.
  • Chauvel Séverine, 2012, Des politiques aux pratiques d’orientation: enquête ethnographique dans deux collèges de banlieue, Thèse de doctorat, Paris, France, Centre Maurice Halbwachs.
  • Flacher David, Harari-Kermadec Hugo et Moulin Léonard, 2012, « Faut-il (vraiment) augmenter les frais d’inscription à l’université ? », Revue française d'économie.
  • Giret Jean-François et Issehnane Sabina, 2012, « L’effet de la qualité des stages sur l’insertion professionnelle des diplômés de l’enseignement supérieur », Formation emploi, vol. n° 117, n° 1, p. 29‑47.
  • Issehnane Sabina et Sari Florent, 2013, « Effets contextuels et effets de pairs », Revue économique, vol. Vol. 64, n° 5, p. 775‑804.
  • Laval Christian, Vergne Francis, Clément Pierre et Dreux Guy, 2012, La nouvelle école capitaliste, Paris, France, la Découverte.
  • Palheta Ugo, 2012, La domination scolaire : sociologie de l’enseignement professionnel et de son public, Paris, France, Presses universitaires de France.
Personnes connectées : 1